Contexte & Projet

10.000

personnes atteintes par un arrêt cardiaque inattendu chaque année en Belgique.

8%

est le taux de survie des victimes en Belgique.

3.000

de ces personnes pourraient être sauvées si la réanimation est administrée dans les 2 à 3 minutes par des témoins formés.

Les seules interventions dont l’impact sur ce taux de survie sont scientifiquement prouvées, avec l’appel de secours au 112, sont l’administration d’une réanimation cardiopulmonaire (RCP) et l’usage d’un défibrillateur externe automatisé (DEA), dans les minutes suivant l’arrêt cardiaque. Ces interventions peuvent facilement être accomplies par tout le monde.

Probabilité qu'une victime bénéficie d'une réanimation précoce

En Belgique, la probabilité qu’une victime d’arrêt cardiaque en dehors de l’hôpital bénéficie d’une réanimation précoce par un témoin est de 30%, notamment parce que les témoins n’osent ou ne savent pas comment intervenir.
Par l’enseignement de la réanimation de base au grand public, nous espérons avoir un impact positif sur le nombre et la qualité des réanimations précoces administrées ainsi que sur le taux de survie.
Cet enseignement de base de la réanimation à grande échelle est la raison d’être du projet Minipop.

Le prix élevé des mannequins d’entraînement à la réanimation et la volonté de n’imposer aucune participation financière aux établissements scolaires nous ont incités à créer un outil pédagogique simple mais efficace : la Minipop.

Le projet Minipop

Formation
teach the teacher

Nos instructeurs forment une équipe d’enseignants et éducateurs (6 à 8) dans votre établissement qui assure par après la formation des élèves.

3 heures

De formation à la réanimation cardiopulmonaire.
Théorie Basic Life Support & Défibrillation Externe Automatisée selon le European Resuscitation Council.

Supports didactiques

Mise à disposition pour former les jeunes: Minipops, film éducatif, présentation Powerpoint, diplôme ludique à remplir, dossier informatif.

Projet autonome

Après la formation teach-the-teacher, l’établissement s’occupe lui-même des formations aux jeunes.

Pour inscrire votre établissement,
contactez-nous via ecole@minipop.be ou via notre site en nous envoyant :

– vos coordonnées
– le nombre d’enseignants à former
– le nombre de Minipops nécessaire (le nombre d’une classe d’élèves)
– 3 propositions de dates !

LogoAmisSamu2

Les Amis du SAMU

Les Amis du SAMU asbl est actif dans le domaine de l’arrêt cardiaque depuis 1987.
L’objectif, à long terme, est d’améliorer le taux de survie des victimes d’un arrêt cardiaque.
Ci-dessous, une description de nos trois projets scientifiques :

MINIPOP - Enseignement de la réanimation de base aux jeunes

Le Projet Minipop, lancé en 2009, est un projet éducatif dont l’objectif est d’enseigner la réanimation aux jeunes à partir de 10 ans.
Le projet propose aux écoles et associations de jeunes une méthode pratique d’enseignement de la réanimation de base qui inclut une formation Teach the teacher d’une équipe enseignants/éducateurs (3h) qui forment ensuite les élèves (2 périodes de cours).
La participation au projet et le matériel éducatif sont entièrement gratuits.

B-CAR - Création d’un registre des arrêts cardiaques en Belgique

LogoBeCar

Le registre B-CAR, une base de données nationale des arrêts cardiaques en Belgique créé en 2012, est un outil d’analyse scientifique des stratégies de prise en charge et de traitement de l’arrêt cardiaque.
L’objectif est de répertorier tous les arrêts cardiaques qui surviennent en dehors de l’hôpital en Belgique, via un encodage d’informations précises sur leur prise en charge.
Cet encodage de paramètres spécifiques pour chaque intervention favorise une analyse des répercussions des actions sur la survie des arrêts cardiaques.
Le registre permet d’adapter ou de modifier les pratiques médicales et d’émettre des recommandations à l’intention des autorités sanitaires compétentes.

DEA - Augmentation du nombre de Défibrillateurs Automatisés Externes accessibles au public

Depuis le début du Projet DEA en 1987, l’objectif est d’augmenter le nombre et l’accessibilité des DEA dans les lieux publics et d’informer le grand public sur le rôle et la facilité d’usage des DEA.
Entre la survenue de l’arrêt cardiaque et la prise en charge par les secours professionnels, l’accès rapide au DEA et la connaissance de son fonctionnement sont extrêmement importants.
Dans le cadre de ce projet, des ambulances 112 puis des véhicules d’intervention de police ont été équipés en DEA, des policiers ont été formés à la prise en charge d’un arrêt cardiaque en attendant les secours médicaux et un système de géolocalisation a été développé.

Retour Accueil...

Vous souhaitez également organiser une formation dans votre établissement ?
N'hésitez pas à prendre contact avec nous...